Vivre en maison de retraite en Ile-de-France

Une maison de retraite est un lieu d’habitation collectif destiné aux personnes âgées. On parlait autrefois d’hospice, mais aujourd’hui, ce terme est considéré comme péjoratif. Avec l’âge, les seniors ont besoin davantage d’accompagnement et donc vivre seul n’est pas l’idéal, si l’on tient compte des considérations liées à leur sécurité. Rejoindre une maison de retraite n’est certainement pas une décision que l’on prend avec beaucoup d’enthousiasme. Mais même si cette décision s’impose à vous, rien ne vous empêche de prendre le temps de réfléchir à vos attentes et à vos besoins et de faire le meilleur choix possible. Quelles sont en Île-de-France les différentes possibilités qui s’offrent à ceux qui désirent intégrer une maison de retraite ?

Les maisons de retraite en Île-de-France

L’expression « maison de retraite » regroupe en réalité de nombreux types de résidences réservées à l’hébergement des personnes âgées.

  • Les maisons de retraite classiques : Elles accueillent des personnes âgées dans le cadre d’un hébergement de nature temporaire qui peut s’étendre de plusieurs jours à quelques semaines. Elles offrent également un accueil de jour aux personnes âgées qui ne désirent pas (ou ne peuvent pas) demeurer à leur domicile pendant la journée.
  • Les maisons d’accueil rurales pour personnes âgées (MARPA) : vous les retrouverez dans les communes qui comptent moins de deux mille habitants. Elles ne comportent qu’un maximum de 25 places.
  • Les foyers-logements : on les appelle aussi des Résidences pour Personnes Âgées (RPA). Il s’agit de résidences qu’on peut qualifier comme étant à mi-chemin entre la maison de retraite classique et le domicile. Ils sont dédiés aux personnes autonomes, mais qui souhaitent vivre dans un environnement sécurisant. Des locaux communs et des services collectifs leur y sont proposés et ils vivent en tant que locataires dans des appartements individuels.
  • Les résidences avec services : elles sont elles aussi destinées à des individus autonomes (valides ou semi-valides). Les clients peuvent acquérir ou louer des appartements au sein d’un ensemble hôtelier dans lequel ils pourront bénéficier de nombreuses prestations (alimentation, culture, divertissement, etc.).

Et pour les seniors à la santé fragile ?

Les Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) conviendront aux seniors à la santé précaire. De tels établissements sont censés pouvoir recevoir des résidents dont l’état de santé est susceptible de se détériorer et qui risquent de perdre leur autonomie. Ces derniers y sont soignés par des médecins libéraux qui ne travaillent pas pour l’EHPAD. La présence d’une aide-soignante au sein de l’équipe chargée du service de nuit y est obligatoire.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *